Tradiciones

Qu’est-ce que l'encierro?

L’ « encierro » est la conduite des taureaux de combat à travers les rues – 850 mètres de parcours – entre le point A (les étables de Santo Domingo) et le point B (les arènes).

Ce transfert du troupeau de l’enclos au toril, autrefois nécessaire pour la célébration des corridas, qui dure en moyenne deux minutes et demie, est aujourd’hui une course à laquelle participent près de 3.000 personnes. Mais l’ « encierro » est bien davantage…

L’ « encierro » est l’évènement le plus important des Sanfermines, le symbole de Pampelune qui a fait la réputation de ces fêtes à travers le monde. L’ « encierro » mobilise tous les matins près de 3.000 coureurs, 600 travailleurs, 20.000 spectateurs dans les rues et les arènes et un autre million à travers la télévision, tous les 7 juillet à 8:00 h. On peut donc affirmer que jamais tant d’yeux n’ont scruté, mètre par mètre, les rues de Pampelune.

Bien que certaines de ses caractéristiques pourraient laisser croire qu’il s’agit d’un sport – ses coureurs amateurs, ses règles, ses participants quasi identiquement vêtus, son parcours préétabli, ses spectateurs et ses responsables au départ et à l’arrivée -, l’ « encierro » n’est pas une épreuve sportive, puisqu’il n’y a pas de vainqueur. De plus, on ne peut considérer comme un sport une manifestation qui est pour la ville un signe d’identité et un ancien rituel, et pour les participants un défi qui répond à une tradition séculaire.

Conseils

Outre le respect de la réglementation municipale de Pampelune et de la Loi relative aux spectacles taurins – qui peuvent être consultées sur le présent site web -, pour participer à l’ « encierro » sans courir de risques, il est indispensable de suivre les recommandations des coureurs les plus vétérans et expérimentés, qui ont couru de nombreux « encierros » tout au long de leur vie:

  • Demandez conseil aux coureurs expérimentés (« mozos »), pour savoir ce qu’il convient de faire et, surtout, ne pas faire. Courir s’apprend progressivement.
  • Dormez avant la course au moins quelques heures. Ne courez jamais si vous avez fait la fête toute la nuit.
  • Veillez à vous chausser confortablement : les mocassins, sandales, bottes dures ou à talon et les tongs sont à éviter à tout prix.
  • Soyez extrêmement prudent sur chaussée mouillée. Les taureaux glissent, mais vous aussi.
  • Ne courez pas à l’aveuglette sans vous retourner. Le risque se trouve derrière, pas devant.
  • Ne vous fiez pas à votre forme physique ni à votre capacité sportive. Les taureaux courent plus vite que vous. Soyez à tout moment très attentif à la vitesse du troupeau, pour éviter de vous faire renverser ou embrocher par les cornes des bêtes.
  • Soyez tout aussi prudent lorsque vous quittez la course. La plupart des accidents se produisent lorsque les coureurs sont arrêtés ou par terre..
  • Ne vous arrêtez jamais pour voir passer un taureau isolé. Continuez à courir droit devant vous pour vous éloigner de l’animal.
  • En cas de péril, jetez-vous au sol sur le côté. N’essayez pas d’escalader la palissade, le taureau vous attaquera avant d’avoir atteint le sommet.
  • Ne courez jamais derrière le troupeau. Si les taureaux vous dépassent, dirigez-vous sur le côté et arrêtez de courir.
  • Une fois arrêté, regardez toujours derrière vous pour vérifier qu’il ne reste aucun taureau retardataire.
  • Et pour terminer trois derniers conseils qui résument tous les précédents : « regarder », « regarder », « regarder ».

videos

videos-camping-errota-navarra-el-molino-01 videos-camping-errota-navarra-el-molino-02 videos-camping-errota-navarra-el-molino-03
acsi feec aa 5-cuadriatlon-y-triatlon anwb  adac   dcc-camping-recomendado   logo-campingkey-FEEC

Ce site utilise des cookies. En continuant à parcourir vous acceptez leur utilisation.